Il s’agit d’un code assez ancien destiné à encoder uniquement des chiffres. Ce code privilégie la densité au détriment de la sécurité ce qui en fait un symbole très compact, mais également propice aux lectures aléatoires. Sa moins grande fiabilité peut être compensée par une utilisation en longueur fixe ou avec une clef de contrôle. Une variante de ce code a d’ailleurs été développée sous l’appellation ITF de manière à lui intégrer une clé de contrôle et un cadre de délimitation censés améliorer la fiabilité de lecture.

  • Particularités :

Proche parent du Code 2 parmi 5, le « 2 parmi 5 entrelacé » utilise la même codification des caractères. L’appellation « entrelacé » vient du fait qu’on utilise pour chaque caractère 5 éléments (barres ou espaces) dont deux sont toujours larges, mais en entrelaçant les caractères deux par deux : le premier caractère de chaque paire est codifié dans les 5 barres, tandis que le deuxième caractère est encodé dans les 5 espaces de la même zone, et ainsi de suite. La conséquence est que le code 2 parmi 5 entrelacé ne peut encoder les chiffres que par paire de caractères.
De par sa conception, le Code 2 parmi 5 entrelacé peut être partiellement lu et est de fait source d’erreurs. Pour sécuriser la lecture, il peut être nécessaire d’ajouter une clé de contrôle.

  • Domaines d’utilisation :

Il a longtemps été utilisé pour des applications de logistique (expéditions, entreposage), ainsi que dans le secteur médical. Le Code 2 parmi 5 entrelacé a progressivement été délaissé au profit notamment du Code 128.

  • Avantages / inconvénients :

Par nature, le Code 2 parmi 5 entrelacé est limité aux chiffres et ne peut encoder que des valeurs ayant un nombre de chiffres pair. Comme il peut être lu partiellement, ce code présente des risques d’erreur importants si on ne lui adjoint pas une clé de contrôle et/ou un cadre de délimitation.

Retour à la liste

Fermer le menu